horreur

CINÉMA,Sondages,Discussion générale,
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 CHOCOLATE

Aller en bas 
AuteurMessage
petitange
reine des posters
reine des posters
petitange

Nombre de messages : 519
Age : 38
Localisation : belgique (hainaut)
Date d'inscription : 10/07/2007

CHOCOLATE Empty
MessageSujet: CHOCOLATE   CHOCOLATE EmptyDim 26 Aoû - 20:03

CHOCOLATE Chocolate



CHOCOLATE
2005

RÉALISATION: Mick Garris
SCÉNARIO: Mick Garris
AVEC: Henry Thomas, Matt Frewer, Lucie Laurier, Stacy Grant et Peter Bryant

Masters Of Horror est un projet télévisuel créé par le cinéaste Mick Garris (Riding The Bullet, Sleepwalker). Son but était de réunir treize cinéastes "maîtres des films d'horreur" pour réaliser treize films de 60 minutes qui seront diffusés sous forme d'anthologies à la télévision.

Mick Garris n'a peut-être pas une feuille de route aussi impressionnante que certains cinéastes plus connus, mais le seul fait que sa persévérance ait menée à la création de Masters Of Horror lui vaut une place de choix parmi l'élite de l'horreur!

L'histoire de Chocolate est assez inusitée pour un film d'horreur. Un jour, Jamie se réveille avec un goût de chocolat dans la bouche. La saveur est si intense qu'il a l'impression d'en avoir mangé. Plus tard dans la semaine, il se met à entendre de la musique qui ne provient pas de la pièce où il se trouve. Plusieurs hallucinations s'en suivent, jusqu'à ce que Jamie se mette à expérimenter les faits et gestes d'une jolie demoiselle blonde. Il voit, entend, goûte, sent et ressent les émotions de la femme en question. Ébranlé par ce phénomène, Jamie tombe follement amoureux de la jolie blonde. Puis un jour, pendant qu'il ressent les agissements de sa nouvelle flamme, cette dernière poignarde à mort son copain. Croyant pouvoir trouver le pourquoi de sa condition, mais surtout dans le but de sauver de la détresse la femme de ses rêves, Jamie part à sa recherche.

Ayant consacré la majorité de sa carrière à la réalisation de suites (Critters 2, Psycho 4)et, surtout, d'adaptations de romans de Stephen King (The Stand, Sleepwalkers...), Mick Garris surprend en nous offrant du matériel original pour son épisode de Masters Of Horror. Avec Chocolate, Garris démontre qu'il n'est pas seulement un cinéaste bon pour adapter les histoires d'autrui. Son scénario est un des plus fascinants de la première cuvée de Masters Of Horror. Le film ne viendra certes pas satisfaire les amateurs de gore, mais ceux qui aime les histoires sophistiquées qui sortent de l'ordinaire vont se régaler. Naviguant plus sur la vague de Twilight Zone que celle de l'horreur, Chocolate est fascinant du début à la fin. L'unicité du récit et le fait que Garris évite de tomber dans les pièges du film d'horreur facile en fait un film complètement imprévisible. L'étrange condition dans laquelle se retrouve le personnage principal n'est jamais expliquée ou justifiée et c'est ce qui rend le tout effrayant.

D'un autre côté, la prémisse du film est si intéressante, qu'elle se prête mal à un film de 60 minutes. Malgré toutes les bonnes intentions de Garris, Chocolate est un épisode qui est paralysé par la courte durée allouée au film. Il y a tellement de choses à explorer avec une idée comme celle de Garris, qu'avec seulement une heure, j'ai eu l'impression que le sujet n'a été qu'effleuré. Le scénario original a été écrit pour un long métrage et ça parait. Garris a dû raccourcir considérablement son récit et certains moments semblent bâclés, surtout la finale. Cela dit, ça n'enlève pas les mérites du film. C'est fâchant de constater que Garris a été contraint par le temps, mais son film demeure divertissant et unique.

Une bonne raison de regarder Chocolate est son casting qui comporte deux belles surprises. Le rôle principal a été attribué à Henry Thomas qui, il y a plus de vingt ans, devenait le meilleur ami de l'extra-terrestre le plus populaire du septième art (E.T pour les incultes). Plusieurs croient que l'acteur a disparu de la carte, mais il continue discrètement à rouler sa bosse dans le monde du cinéma, notamment sous la supervision de Garris. Le rôle principal féminin plaira aux amateurs de télévision québécoise, puisqu'il a été attribué à Lucie Laurier. Sans pour autant crever l'écran, Laurier se débrouille plutôt bien.

Anchor Bay s'est une fois de plus surpassé avec cet épisode de Masters Of Horror. Le disque comprend deux excellents documentaires sur la carrière de Mick Garris. Étant moins connu que certains autres maîtres de l'horreur, ses documentaires sont donc très instructifs. On a aussi droit à des entrevues avec Henry Thomas et Lucie Laurier, qui n'a malheureusement pas grand chose à dire, si ce n'est qu'elle n'aime pas les films d'horreur!!! De plus, le distributeur a ajouté un épisode de l'émission Fantasy Film Festival qu'animait Garris dans les années 80.

En raison de sa courte durée et de son manque d'horreur, Chocolate n'était peut-être pas le projet idéal pour Masters Of Horror. Par contre, je vous le recommande fortement puisque Garris réussit en grande partie à nous offrir un film différent et intelligent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitange-3.skyblog.com/
 
CHOCOLATE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chopper CHOCOLATE
» [Poupée] Simply Vanilla and Simply Chocolate Octobre 2010
» Simply chocolate // FBL
» Chocolate voice
» Chocolate 2011 | 17-18 juin | Pyramides de Vidy, Lausanne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
horreur :: CINÉMA,Sondages,Discussion générale, :: Films d'horreur-
Sauter vers: