horreur

CINÉMA,Sondages,Discussion générale,
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 CIGARETTE BURNS

Aller en bas 
AuteurMessage
petitange
reine des posters
reine des posters
petitange

Nombre de messages : 519
Age : 37
Localisation : belgique (hainaut)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: CIGARETTE BURNS   Dim 26 Aoû - 20:09






CIGARETTE BURNS
2005

RÉALISATION: John Carpenter
SCÉNARIO: Drew McWeeny et Scott Swan
AVEC: Norman Reedus, Udo Kier, Zara Taylor, Julius Chapple et Colin Foo

Ce que j'aime bien du projet Masters Of Horror est que la série permet à des vétérans de l'horreur de prouver que, loin des contraintes des grands studios hollywoodiens, ils sont encore capables d'être créatifs. Tirant de la patte depuis quelques années, John Carpenter (Halloween, The Thing) prouve avec Cigarette Burns que ses récents échecs n'étaient peut-être pas entièrement de sa faute.

Kirby Sweetman est le propriétaire d'une salle de cinéma qui se spécialise dans la projection de films obscurs. Une partie de son travail consiste à repérer des films rares qui feront l'envie de ses clients. Un jour, un richissime
cinéphile lui propose une énorme somme d'argent pour mettre la main sur La Fin Absolue Du Monde. Ce film notoire n'aurait été présenté qu'une seule fois et aurait entraîné un état de choc chez les spectateurs, qui auraient commencé à s'entre-tuer. Étant intéressé par l'argent, mais aussi intrigué par ce qu'il risque de trouver, Kirby accepte l'offre. À mesure que la possibilité de mettre la main sur la seule copie du film augmente, Kirby se met à souffrir d'hallucinations. Ce n'est qu'en visionnant La Fin Absolue Du Monde qu'il comprendra toute l'étendue de ses hallucinations.

Pour ceux qui aiment les comparaisons, Cigarette Burns ressemble beaucoup à The Ninth Gate de Roman Polanski. Le bouquiniste a été changé par un cinéphile, mais la trame narrative est sensiblement la même. Malgré les ressemblances, les deux films n'ont pas la même atmosphère, dû aux styles différents des deux cinéastes. Loin des contraintes hollywoodiennes, John Carpenter a concocté un film rafraîchissant. Le célèbre réalisateur a eu beaucoup de plaisir à tourner son épisode et ça transperce l'écran. Je n'avais pas ressenti cela dans un film de Carpenter depuis un bon moment. La force de Cigarette Burns réside dans le fait que son histoire plaira à tout amateur de films d'horreur qui se respecte. L'idée qu'un film inédit ait causé la mort de la majorité des gens l'ayant visionné est intrigante. Étant moi-même toujours à la recherche du film rare, les recherches de Kirby m'ont fasciné.

La majorité de l'histoire est orientée vers les dialogues. Le personnage principal en apprend sur le film maudit et les histoires qu'il entend sont beaucoup plus effrayantes que si Carpenter s'était contenté de nous montrer le dit film. Malgré tout, Carpenter ne s'est pas gêné pour nous balancer quelques moments de gore géniaux. La scène de décapitation est particulièrement jubilatoire, tout comme le destin du personnage joué par Udo Kier.

S'il y a une chose que je peux reprocher au film, c'est qu'il n'est pas assez long. Cigarette Burns est facilement un des meilleurs films de la première saison de Masters Of Horror, mais il aurait été beaucoup plus efficace en tant que long métrage. Avec une durée de 60 minutes, la quête de Kirby n'est pas assez élaborée et les solutions à ses problèmes lui tombent trop facilement entre les mains. Lorsque la recherche du film se met à être intéressante, Kirby le trouve sans difficulté et le film se dirige alors un peu trop abruptement vers sa conclusion. Néanmoins, avec les 60 minutes mises à sa disposition, Carpenter a réalisé le meilleur film possible.

Pour la sortie DVD de Cigarette Burns, Anchor Bay n'a pas fait les choses à moitié: le disque contient deux pistes de commentaires! La première réunie les deux scénaristes du film tandis que la seconde met en vedette le maître Carpenter. On a aussi droit à une entrevue de 18 minutes avec le réalisateur, un documentaire réunissant les collaborateurs de Carpenter, une entrevue avec l'acteur principal de Cigarette Burns et un court "making of". Ce n'est pas tout! Le distributeur a aussi ajouté des bandes-annonces et une biographie de John Carpenter. Ceci est un excellent DVD que tout fan de Carpenter se doit de posséder!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitange-3.skyblog.com/
 
CIGARETTE BURNS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Paris] Cigarette Burns, IIème chapitre
» Prospero Burns par Dan Abnett (D:5/5 E:4/5)
» Toxic de Charles Burns
» Acrostiche sur le mot CIGARETTE
» 113ème cigarette sans dormir (Hubet-Félix Thiéfaine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
horreur :: CINÉMA,Sondages,Discussion générale, :: Films d'horreur-
Sauter vers: